Actualités et dossiers

 

Les dernières décisions du Service assainissement

 

Travaux de restructuration de la station d'épuration de Montmorot

 

C'est en 2012 que le SIAAL (Syndicat Intercommunal d'Assainissement de l'Agglomération Lédonienne) a engagé les travaux de restructuration de la station d’épuration de Montmorot pour un montant de 8 315 638 € TTC (avec la maîtrise d’œuvre). Le SIAAL puis, à partir de 2014, le Service assainissement d'ECLA, ont assuré et assurent l’auto-financement de l’opération à hauteur de 6 657 638 € TTC, l’Agence de l’Eau et le Conseil Général complétant le plan de financement pour un montant de 1 658 000 € TTC.

 

La maîtrise d’œuvre a été confiée à la société NALDEO et les travaux au groupement d’entreprises suivant : Sources, SNCTP, SAP2I, cabinet Groupe 3 Architectes.

 

Cette restructuration portait sur la partie la plus ancienne de la station d’épuration datant de 1970 qui a été démolie ainsi que sur les équipements destinés au traitement des boues. Les prétraitements et les locaux d’exploitation ont été entièrement reconstruits aux normes actuelles, en particulier du point de vue de la performance énergétique.

 

Ces travaux répondent à trois objectifs :

  • La réduction des pertes de pollution par temps de pluie en limitant les débordements du réseau grâce à la réalisation d’un bassin  d’orages de 3 000 m³, totalement enterré. La profondeur, de plus de 10 m par rapport au terrain, et la proximité de la rivière imposent le recours à la technique des parois moulées pour sa réalisation. Cette réalisation s’accompagne d’une modification de l’alimentation de la station permettant d’augmenter sa capacité hydraulique en passant de 960 m3/heure à 1 150 m3/heure :

  • La réduction des quantités de boues à évacuer et l’amélioration des conditions de leur valorisation en agriculture, et donc de réduction des coûts, par la mise en œuvre d’un nouvel équipement de déshydratation dans un bâtiment neuf. Ce nouvel outil permet de réduire de   25 % les quantités de boues évacuées (augmentation du taux de déshydratation) et de doubler l’autonomie de stockage ;

 

  • La réduction des quantités de déchets à évacuer tels que les graisses et les sables de curages issus de l’assainissement, grâce à la création d’ouvrages permettant de les traiter in situ, traitement biologique des graisses et unité de lavage des sables (ceux-ci étant auparavant transportés à CHAMPAGNOLE, MACON ou BESANCON).

 

Ces travaux s’intègrent dans une logique de développement durable, à la fois sur les équipements neufs et sur l’existant, avec notamment un engagement du prestataire de réduction de 20 % de la consommation électrique liée à l’aération, un bâtiment construit dans les normes BBC, des équipements permettant des réductions de consommation d’eau potable.

Un circuit de visite sécurisé et adapté aux scolaires a été mis en place afin de mieux faire connaître le cycle de l’eau et les procédés d’épuration des eaux usées.

Des mesures sont prises pour réduire l’impact sonore de cette station.

 

Les nouveaux process de prétraitements,  de déshydratation des boues ont été mis en service en août 2014. Les systèmes de traitement des sous-produits sont également achevés.


 

Les travaux de restructuration de la station d'épuration de Montmorot

sont achevés :


 

Inauguration du site le 25 septembre 2015

 

 

 

Travaux prévus dans les mois à venir :

 

  • Amélioration du réseau d'assainissement rue Marcel Berger, chemin de Montenay et rue Anne Franck à LONS-LE-SAUNIER.

 

  • Modification de l'ouvrage de décantation lamellaire à MONTMOROT.

Le SIAAL contrôle les grands ouvrages souterrains

 

Un peu d'histoire ...

 

A partir de 1942, la Vallière et le Solvan ont été progressivement couverts dans la traversée de la ville de Lons-le-Saunier. Deux collecteurs parallèles de 3 200 mm de diamètre ont ainsi été réalisés dans le lit de la Vallière.

Avant les travaux pendant les travaux

La Vallière, avenue Thurel en 1951,  

            avant les travaux

La Vallière, quelques mois plus tard,

            pendant les travaux

 

A partir de 1970, un de ces collecteurs a été affecté à la collecte des eaux usées, le second étant conservé pour la rivière. Ces ouvrages ont aujourd’hui entre 40 et 70 ans. Le radier du collecteur d'eau usée a été conforté dans les années 90 ; il s’agit aujourd’hui d’envisager un programme de réhabilitation de l’ensemble des ouvrages. En 2012, une étude diagnostic de la structure de ces conduits a été engagée. Une inspection minutieuse, 50 prélèvements par carottage et une centaine d'essais de microdéformation par vérinage ont été mis en œuvre afin d’évaluer l’état structurel.

L’étude a été réalisée par la société "Eaux de Paris", spécialisée dans ce type d’investigations. Les résultats ont identifié les travaux à réaliser à moyen ou long terme.

 

Essais de vérinage
Essais de vérinage dans le collecteur 3 200 mm

 

 

 

Où en est la qualité de nos rivières ?

 

Le Service assainissement  poursuit le suivi annuel de la qualité de la Sorne et de la Vallière sur 5 stations de mesures. 

 

Les résultats 2012 confirment la poursuite de l’amélioration de la situation, illustrée notamment par la mesure de l’indice biologique :

 

 •   A l’amont de la station d’épuration de MONTMOROT, les effets de l’amélioration de la collecte sont confirmés avec un indice stable à 15/20 

 

 •   A l’aval de la station d’épuration de MONTMOROT, la situation reste fragile du fait notamment de l’impact des rejets de la station qui, bien que présentant d’excellents rendements de dépollution, conserve un impact important  en période d’étiage car les rejets représentent 50 % du débit de la rivière

 

 •   A l’aval de la station  d’épuration de COURLAOUX, la situation s’améliore sensiblement : Bien qu’il faille rester prudent, on peut penser légitimement que la mise en service en 2010 de cette nouvelle installation joue un rôle sur cette amélioration.

 

Ces résultats encourageants ne permettent cependant pas d’atteindre le bon état écologique  pour la Sorne et la Vallière. En effet, malgré des taux de dépollution très élevés, la pollution résiduelle rejetée dans les rivières reste excessive. Deux points sont particulièrement pénalisants :

 

- les rejets de phosphore et d’azote qui, bien qu’ayant réduit considérablement, continuent à générer des phénomènes d’eutrophisation en période estivale.

- les débordements des réseaux par temps de pluie, qui restent trop fréquents sur l’agglomération lédonienne.

 

Le Service Assainissement poursuit ses efforts, avec notamment, l'exploitation d'un bassin d'orage de 3 000 m3 en tête de la station d'épuration de MONTMOROT et un bassin d'orage de 1 000 m3 en tête de a station d'épuration de COURLAOUX.

Ces deux ouvrages contribuent à la réduction des débordements des réseaux par temps de pluies.

 

L'année 2012 a été marquée par le lancement de la campagne de mesures des micropolluants conformément à la circulaire du 29 septembre 2010 relative à la surveillance de leur présence dans les eaux traitées des stations d'épuration de plus de 10 000 Equivalents Habitants. Cette campagne initiale concerne l'analyse de 64 mollécules (4 prélèvements par an). Les molécules dont la présence est significative dans l'échantillon, c'est-à-dire que la concentration dépasse la limite de quantification et un seuil de flux journalier théorique admissible par le milieu récepteur.  

 

Cinq mollécules sur 64 ont été identifiées. Il s'agit :

 

  • Naphtalène
  • Endrine
  • Zinc et ses composés
  • Cuivre et ses composés
  • Chrome et ses composés

 

Le suivi des micropolluants va se poursuivre, avec des analyses réalisées en entrée et en sortie de la station de traitement des eaux usées, conformément à la nouvelle note technique du 12 août 2016, remplaçant la circulaire du 29 septembre 2010 relative à la surveillance des micropolluants.

Ce suivi sera encadré par un arrêté préfectoral qui définira les paramètres d'analyses et la fréquence.

Consulter les derniers comptes-rendus sommaires des réunions du comité du SIAAL
Consulter les dernières délibérations
Consulter les derniers rapports...
© 2011-2019 SIAAL • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales